Focus

Transition énergétique

Publié le

La transition énergétique désigne le passage du modèle énergétique actuel fondé sur les énergies fossiles à un modèle fondé sur les énergies durables (ce qui exclut le nucléaire). Elle implique une véritable volonté politique d’engager cette évolution, qui se traduit par la fixation par les gouvernements d’objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et de hausse de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique des pays. Or, malgré la nécessité évidente de lutter contre les changements climatiques, le renforcement de la sécurité énergétique auquel mène la moindre dépendance envers les énergies fossiles (qui sont généralement importées), son impact positif sur l’emploi (les énergies renouvelables favorisant l’emploi local) et le soutien général de l’ opinion publique, cette transition se heurte aux difficultés de financement et à l’intense lobbying des producteurs traditionnels d’énergie qui freinent cette évolution. Comme tout secteur industriel naissant, celui des énergies renouvelables nécessite un soutien financier des pouvoirs publics pour qu’elles soient compétitives face aux énergies fossiles (tarifs de rachat préférentiels de l’électricité d’origine renouvelable, etc.).

Certes, partout dans le monde, d’importants investissements (tant publics que privés) sont réalisés en vue d’augmenter la production d’électricité d’origine renouvelable (en particulier éolien, solaire, etc.). Mais respecter les engagements pris lors de l’accord de Paris sur le climat en 2015 impose, en plus de substituer les énergies fossiles par des renouvelables, de changer les modes de consommation afin de diminuer drastiquement les besoins énergétiques de nos sociétés, notamment en matière de chauffage (maisons passives). Cet objectif de sobriété énergétique est l’un des plus sensibles politiquement car il impose un changement de mode de vie, délicat à assumer par les responsables politiques.

En Allemagne, où la sortie du nucléaire sera achevée en 2022, la loi de transition énergétique de 2016 a fixé d’ambitieux objectifs de réduction des émissions de GES, de proportion des renouvelables dans la production d’électricité et de baisse de la consommation d’énergie. Si la trajectoire actuelle rend peu probable que le pays atteigne tous ses objectifs, cette politique s’inscrit dans une stratégie de développement industriel cherchant à positionner l’Allemagne comme leader des énergies renouvelables dans le monde.

Transition énergétique allemande, 1990-2050

Source : Umweltbundesamt – UBA , www.umweltbundesamt.de 

Commentaire :

Citation

« Transition énergétique » Espace mondial l'Atlas, 2019, [en ligne], consulté le 15 mars 2021, URL:
https://espace-mondial-atlas.sciencespo.fr/fr/rubrique-ressources/focus-5F07-transition-energetique.html

retour en haut