Focus

Menaces sur l’information

Publié le

Depuis 2002, l’ ONG Reporters sans frontières établit un classement mondial de la liberté de la presse annuel, sur lequel s’appuie son travail de plaidoyer pour la liberté d’information. Ce classement évalue les politiques en matière de presse dans 180 pays, selon une série de critères indispensables à cette liberté (pluralisme et indépendance des médias, cadre légal, transparence, autocensure, sécurité des journalistes, etc.). Il est établi à partir de l’exploitation de questionnaires qualitatifs (en 20 langues) adressés à des experts dans chaque pays et croisés avec les remontées d’une veille sur les violences que les journalistes ont pu subir. L’ensemble constitue la base du calcul des indices et, depuis 2013, du score annuel de chaque État (de 0 – le meilleur – à 100 – le pire). Il permet de suivre les évolutions nationales, régionales et globales dans le temps. L’édition 2018 pointe une détérioration accrue des conditions et du climat de travail des journalistes et la menace que cela constitue pour la démocratie. À l’hostilité envers les médias non conformes, portée et encouragée par les régimes autoritaires, s’ajoutent aujourd’hui des pressions, des dénonciations et des propos haineux véhiculés par des entrepreneurs et responsables politiques au sein même des régimes démocratiques (media bashing), notamment en Europe et aux États-Unis, largement relayés par les réseaux sociaux.

Liberté de la presse, 2018

Source : Reporters sans frontières, https://rsf.org 

Commentaire : Cette collection de trois cartes est issue des rapports de l’ONG Reporters sans frontières, qui défend la liberté de la presse et la protection des sources et des journalistes. Ces rapports, annuels depuis 2002 et établis à partir d’enquêtes, confirment l’aggravation de l’hostilité envers les journalistes dans de très nombreux pays du monde. La première carte montre que dans plus du tiers des pays la situation est difficile ou très grave ; la deuxième cumule le nombre de journalistes et collaborateurs tués (1 400 depuis 2001), principalement dans les zones de conflits (291 en Irak, 228 en Syrie) mais aussi dans les régions de très fortes tensions sociales et politiques (Mexique, Philippines) ; la troisième montre que la géographie des journalistes emprisonnés correspond à celle des États autoritaires qui les censurent (Chine, Turquie, Égypte, Syrie, etc.).

Citation

« Menaces sur l’information » Espace mondial l'Atlas, 2018, [en ligne], consulté le 15 mars 2021, URL:
https://espace-mondial-atlas.sciencespo.fr/fr/rubrique-strategies-des-acteurs-internationaux/focus-3F10-menaces-sur-l-information.html

retour en haut