Ressources
Cartes et graphiques

Indice d’opacité financière, 2018

Source : The Tax Justice Network, www.financialsecrecyindex.com 

Commentaire

Trop liés aux enjeux politiques, les acteurs inter-étatiques (OCDE, UE, etc.) ne produisent pas de données indépendantes sur les paradis fiscaux les plus problématiques. L’ONG Tax Justice Network (TJN) milite pour plus de transparence dans la finance et analyse tous les deux ans l’opacité financière à travers deux aspects : 1/ le poids des territoires dans la finance offshore (les premiers étant les États-Unis, le Royaume-Uni puis le Luxembourg, qui concentrent plus de la moitié de la finance offshore mondiale) ; et 2/ le niveau d’opacité (les pires étant Vanuatu, Antigua-et-Barbuda, les Bahamas, le Paraguay, Brunei ou encore les Émirats arabes unis). En combinant les deux (poids et opacité), TJN considère la Suisse comme le premier paradis fiscal, devant les États-Unis, les îles Caïmans et Hong Kong.

Téléchargement

Vous êtes libre de partager l’oeuvre par tous moyens et sous tous formats à condition de créditer l’oeuvre, de ne pas la modifier et de ne pas la commercialiser. Pour tout autre usage, merci de nous contacter.
version détailléetélécharger
version simplifiéetélécharger
version très simplifiéetélécharger

Article ou focus lié